C’est quoi l’amour pour vous ?

Amour, un des mots les plus utilisés au monde, et tellement employé de différentes façons qu’il est très difficile d’en connaître le sens exact. Beaucoup d’entre nous se méprennent sur des attitudes et/ou des comportements qu’ils considèrent comme de l’amour véritable. Moi-même parfois, il m’arrive de douter sur certains de mes comportements que j’associe peut-être à tort à des actes d’amour.

Définir l’amour précisément est délicat parce qu’il est un sentiment unique et particulier entre deux personnes dont chacun en aura sa propre interprétation. L’amour se nourrit de la différence et du respect de l’un pour l’autre. L’amour est-il de l’affection ? Du dévouement ? De la pitié ? De la passion ? Un comportement possessif ? De la jalousie ? Est-ce que faire l’amour avec un être est un signe d’amour véritable ? Ne dit-on pas que la femme fait l’amour par amour et l’homme fait l’amour pour l’amour.

La définition du dictionnaire nous dit qu’il est une émotion et qu’une émotion est une agitation, une réaction affective, en général intense. L’amour serait-il donc un mouvement vers quelqu’un ?

Tout est il permis au nom de l’amour ?

Non, au nom de l’amour tout n’est pas permis. L’amour inconditionnel suppose une acceptation de l’autre sans limite. Or les limites sont nécessaires dans une relation intime. Ces limites sont d’ailleurs posées par le respect pour soi-même. Ainsi il serait malsain de continuer une relation maltraitante sous prétexte d’un amour sans limite pour l’autre. Cet amour « sans limite » ne serait-il donc pas une preuve d’un manque d’amour pour soi ? L’amour pour un autre ne doit-il pas s’arrêter où commence l’irrespect pour soi-même, pour ses besoins fondamentaux ?

Et que fait on de l’amour pour soi-même ?

Souvent on parle d’amour entre deux êtres et de celui pour les autres, cependant qu’en est-il de l’amour de soi. Jusqu’à quel point peut on et doit on s’aimer sans tomber dans le narcissisme ou l’égocentrisme ? La question peut sembler banale voire naïve. Pourtant, l’amour qu’on se porte est sans doute une des questions centrales de la vie car il permet d’éprouver la joie de vivre, de s’estimer et de se faire respecter. Il permet aussi d’être capable de se rassurer lorsque des critiques ou des situations difficiles se présentent et de préserver l’image qu’on a de soi.

Notre éducation nous a appris à être gentils et généreux envers les autres. A faire passer leurs intérêts avant les nôtres ? Et pourquoi devrait-on faire passer les autres en premier ? L’amour de soi est un choix. Quand on décide de s’aimer soi-même, on peut alors donner aux autres dans la mesure qui nous convient. Et lorsque nous avons de l’amour pour nous-même alors cet amour qui nous vient de l’autre peut être considéré comme un bonus.

Comment fait-on pour développer cet amour de soi  et s’accepter dans sa parfaite imperfection? 

Pour apprendre à se connaître, il faut prendre le temps de s’observer honnêtement dans ses actes, ses paroles et ses pensées. Puis, il va falloir s’accepter dans l’idée du « Je suis comme çà ». 
En réalité ce n’est pas toujours facile, cela demande de faire de petites actions au quotidien comme :
– Me donner le droit d’être moi-même à chaque instant même si je ne suis pas ce que je veux être,
– Accepter mes différences par rapport aux autres,
– Accepter mes failles et mes défauts avec indulgence, m’autorisant ainsi à m’accorder une importance alors même que je suis conscients de mes imperfections,
– De penser à soi au quotidien pour créer progressivement un courant intérieur qui se ressentira comme une sorte de paix, de joie et de fierté.

En conclusion

Il semblerait que pour une majorité l’amour de soi-même soit plus difficile que l’amour pour les autres. Pourtant cet amour de soi est la base pour se créer une vie heureuse et épanouie. Cette difficulté à s’aimer et à s’accepter provient d’expériences difficiles du passé qui nous amènent aujourd’hui à porter des croyances erronées à notre égard et à avoir un regard critique envers soi. Nous ne pouvons pas effacer notre passé, cependant nous pouvons créer notre présent et comme le dit si bien Irène Orce: « Aucun amour extérieur n’est suffisant pour combler le vide d’une personne qui ne s’aime pas elle-même. »

La pratique de la méditation nous permet de développer cette connaissance de soi. D’apprécier nos forces comme nos faiblesses. D’accepter ce que nous sommes sans complexe pour pouvoir donner aux autres le meilleur de nous-même. C’est en réalité un entraînement mental qui permet de développer en nous cet amour personnel tolérant et de le partager avec les autres. 

Tél: 06 13 60 24 30

Horaires

8h - 19h du lundi au vendredi

Localisation

Central Parc Tour F – 13400 Aubagne

Copyright Philip Bérenger | Mentions légales